le village historique - danseurs catalans, saint laurent de cerdans , danses catalanes,

Aller au contenu

Menu principal :

le village historique

St Laurent de Cerdans

SAINT LAURENS DE CERDANS HISTORIQUE DU VILLAGE (source site A la découverte des Pyrénées Catalanes)  et wikipedia

Le village de St Laurent de Cerdans apparaît avec la création de l'église au XIe siècle. L'idée était pour le clergé de réunir autour d'un bâtiment religieux  pouvant faire office de défense physique les habitants des métairies éparses dans les collines des Albères.


Cette église fut donc construite sous la coupe des moines de l'abbaye d'Arles sur Tech, qui existait déjà au IXe siècle. Bien sûr, cette église fut dédiée à St Laurent.

« St-Laurent-de-Cerdans »

Le mot de Cerdans n'apparaît qu'en 1168, soit au XIIe siècle. C'est un mot issu du nom des peuplades primitives qui vivaient dans la région, les Cérêtes. Rien à voir donc avec le mot "Cerdagne".

Le lieu-dit de Cerdans dans l'expression "Le Mas de Cerdans". En effet, Saint-Laurent de Cerdans n'était encore qu'un mas doté d'une église, l'église Saint-Laurent. Le village était une annexe de Sainte-Marie-de-Coustouges, laquelle dépendait dès 1011 de l'abbaye d'Arles.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la situation frontalière du village en fait une zone d'échanges... illégaux. C'est grâce à la contrebande que vont se développer les industries de l'espadrille et du tissu, industries qui fleurirent jusqu'en 1950.


« La Chapelle de la Sort »

Un peu à l'écart de St Laurent de Cerdans, dans un quartier du village proche du cimetière se trouve la chapelle de la Sort.

Durant le XIIe siècle il existait à cet endroit une métairie nommée "Sortes", ce qui signifie "Pièce de terre". Mais la chapelle elle même ne fut construite que plus tard.

Officiellement aucun document ne mentionne son édification. Seule la légende populaire indique qu'une épidémie de peste ayant épargnée le village au XVIe siècle serait la raison de la  construction d'un lieu de remerciement par les laurentins. Construite sur les terres de la métairie, la chapelle prit naturellement le nom de "Chapelle de la Sort".

Le clocher de l'église paroissiale »



La légende a t-elle raison ? Toujours est-il qu'en 1650, puis 1657 un abbé à prit soin de répertorier toutes les chapelles de la région, mais on n'y trouve pas la Sort. Oubli ou évidence ?

A partir du XVIIe siècle, la chapelle est fréquemment citée par les laurentins. En 1753, un certain Abdon, de Cérêt, la possédait. Puis le 30 janvier 1805, Napoléon offre le culte régulier de l'Eglise à cette chapelle - pourtant privée ! - en lieu et place de la chapelle paroissiale habituelle. C'est ainsi qu'elle est devenue une chapelle publique, toujours ouverte au public de nos jours, et cela malgré les quelques tentatives de récupération par des particuliers (1950).

Le culte de l'Eglise est toujours pratiqué ici à St Laurent de Cerdans.




 
Retourner au contenu | Retourner au menu